15/05/2012

Vendée : galère pour obtenir un rendez-vous chez un médecin

Ouest France a mené l'enquête : pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, c'est galère ou rapidité ?

A en croire les témoignages, c'est plutôt... galère. Extraits :

"La galère ! Le gyneco des Herbiers ne prend pas de nouveaux patients, tout comme le pédiatre ! Ne parlons pas des dentistes, ceux qui partent en retraite ne sont pas remplacés. Mais par contre vous aurez un rendez-vous chez l’ophtalmo puisqu’il va vous proposer un rdv dans le mois, moyennant un dépassement d’honoraire… !..."

" Cela fait 2 ans que je suis sur les herbiers et je n n’ai toujours pas de médecin traitant..."

"On dit que la médecine avance mais j’ai l’impression d’avoir fait un bond de 10 ans en arrière. Moi aussi je viens du Sud et c’est dur. De plus avec des enfants, on galère sans compter les secrétaires qui vous sourient au téléphone pour nous dire qu’ils ne prennent pas de nouveaux patients. Et je ne vous parle même pas quand il faut passer un irm et bien on en rigole plus non plus. J’ai des soucis aux cervicales mais si ça continue je vais faire des kilomètres mais j’irai me faire soigner dans mon sud."

Pour lire l'ensemble des témoignages, cliquez ici

19/01/2012

Trouver un gynécologue en Vendée ? Il faut oublier.

témoignage.jpgMadame O. est enceinte, elle nous rapporte l'impossibilité de trouver un gynécologue pour assurer le suivi de sa grossesse.


Je suis enceinte depuis six mois et réside à La Roche sur Yon, la plus grande commune de Vendée. Comme toute future maman, j'ai cherché un gynécologue pour assurer le suivi de ma grossesse. Impossible : pas de place.

 

J'ai donc contacté l'hôpital : et bien là non plus je ne verrai pas de gynécologue. Seules les grossesses difficiles peuvent être suivies, car ils manquent de médecins. Ne sachant pas comment faire, je demande donc vers qui je dois m'orienter, et l'hôpital me renvoie vers mon médecin généraliste...

 

Heureusement que j'en ai un de médecin généraliste (pas facile à trouver lorsque je suis arrivée dans ce département, car beaucoup ne prenaient déjà plus de nouveaux patients). Et heureusement, mon généraliste a bien voulu assurer cela, mais ça ne me satisfait pas : ce n'est pas mon choix. Je n'avais pas envie de réaliser ces examens avec le médecin qui soigne mes rhumes, mes p'tits bobos, mes enfants : je trouve cela très gênant.


Les généralistes, ils doivent tout faire : ils palient au manque de pédiatre (c'est mon généraliste qui suit mes autres enfants), au manque de gynécos (la preuve), au manque de nutritionnistes, de dermatologue,  etc. Ce n'est pas normal, car du coup on n'a pas le choix, voire, on renonce à certains suivis.

 

Et l'accouchement, comment ça va se passer ? Et bien j'en sais trop rien... J'ai toujours été suivie et accouchée par des gynécos, mais là, je ne vais pas en voir un seul ! Le rendez-vous obligatoire à l'hôpital pour le 8ème mois : pas de place. Le rendez-vous obligatoire du 9ème mois : il sera assuré par une sage-femme.

 

Dans toute cette réduction de moyens, il y a quand même une petite chose qui me satisfait : c'est que cette fois-ci, je n'aurai, je pense, aucune difficulté à quitter la maternité au bout de 24 ou 48 h ! Mais je sais aussi que d'autres mamans seront mises à la porte rapidement alors qu'elles, elles auraient peut-être envie, voire besoin de rester plus longtemps à l'hôpital...

Une Maison Médicale innaccessible en Vendée

témoignage.jpgMadame R. rapporte l'impossibilité d'accéder à la maison médicale qu'elle fréquente pourtant depuis 15 ans, depuis la panne de l'ascenseur. Il n'est semble-t-il pas prévu de le remplacer.


Différents professionnels de sante exercent dans cette maison médicale  :
-    plusieurs médecins généralistes (1er et 2ème étage)
-    un dentiste (2ème étage)
-    une orthophoniste (2ème étage)
-    2 kiné (RDC)
-    Plusieurs infirmières (1er étage)

Un ascenseur dessert les étages, mais une personne en fauteuil électrique ne peut pas l’utiliser car il est trop petit.
En décembre, je me suis rendue chez mon médecin, j’étais en salle d’attente au 1er étage.
La secrétaire est alors venue m’informer que la société de maintenance allait mettre l’ascenseur hors service car l’entretien n’avait pas été réalisé, donc condamnation de l’ascenseur pour raison de sécurité.

Après ma consultation plusieurs personnes m’ont aidée à redescendre au rez de chaussé, en me soutenant. Je peux marcher un peu mais suis le plus souvent en fauteuil roulant.

A partir d’aujourd’hui je ne peux plus me rendre ni chez mon médecin, ni chez les infirmière, ni chez mon dentiste…

Plutôt que de me faire une prescription médicale de 3 mois comme d’habitude, mon médeci m’a fait une prescription de 6 mois expliquant que d’ici là les travaux ne seront certainement pas faits...

Ils me proposent de venir chez moi, alors que ça sera plus cher ! Ils m’ont répondu que comme cela me sera remboursé, je n’ai pas à m’en soucier ! Je ne trouve pas cela normal : je dois pouvoir aller consulter dans leurs cabinets, et il n'y a aucune raison que la sécurité sociale finance des déplacements qui ne sont pas justifiés par mon état de santé ! Je ne cautionne pas cette attitude qui consiste à abuser des remboursements.

Je n’ai pas d’alternative : je ne sais plus ou aller !

Il faut que je trouve un nouveau médecin généraliste ? C’est mission impossible : les médecins ne prennent pas de nouveaux patients sur ma commune (qui n'est pourtant pas un village). Idem pour les dentistes, c’est très difficile de trouver un nouveau dentiste, pour ne pas dire impossible...