02/09/2013

Par manque de dentistes en Vendée, j'étais obligé de rester sans dent...

témoignage.jpgMonsieur A. a perdu une dent sur pivot juste avant Noël. Son dentiste ne voulait pas le prendre en urgence alors que pour lui, il n'était plus question de sortir ou de rencontrer du monde, et encore moins de participer aux fêtes de famille dans cet état !

"C'est quand même lamentable de devoir en arriver là ! Rendez-vous compte : j'ai perdu ma dent montée sur pivot juste avant Noël. La secrétaire de mon dentiste ne voulait rien entendre et ne voulait pas me donner de rendez-vous avant le mois de janvier. J'ai donc décidé de me rendre chaque jour au cabinet et d'y passer mes journées tant que je ne serai pas pris en charge par mon dentiste. Je n'avais de toute façon plus que ça à faire, parce qu'avec une dent en moins devant, il est impensable d'avoir la moindre vie sociale !

Mon dentiste s'est demandé ce que je faisais là, et quand je lui ai expliqué, il m'a reçu dans son cabinet. Cela ne lui a pris que quelques minutes que de remettre ma dent ! Heureusement qu'il s'est montré plus humain que sa secrétaire..."

Les commentaires sont fermés.