24/09/2012

Faute de place en établissement d'hébergement, Monsieur D. ne voit plus son fils

témoignage.jpgMonsieur D. nous explique la situation déchirante qu'il subit du fait du manque de place en établissement d'hébergement en Vendée. Son fils adulte, en situation de handicap moteur, vit en région parisienne, tandis que lui vit en Vendée.

Monsieur D. n'est pas venu s'installer en Vendée pour la plage ou le soleil. Il est venu un Vendée, vivre dans un petit logement qui appartenait à la famille, car depuis qu'il est à la retraite, il ne peu plus payer un loyer parisien. Sa retraite n'est en effet que de 800 € par mois.

Monsieur D. a donc contacté les deux seuls établissements vendéens qui accueillent des adultes en situation de handicap moteur, mais il n'y a pas de place...

Monsieur D. est inquiet face cette impossibilité de faire venir son fils près de lui ; il rapporte que son fils vit mal cet éloignement, qu'il régresse. En effet, c'est lui qui s'est toujours occupé de son fils qui aujourd'hui, se sent délaissé.

Et avec 800 € par mois, il est impossible à Monsieur D. de se payer le train régulièrement pour rendre visite à son fils.

Les commentaires sont fermés.