19/01/2012

Trouver un gynécologue en Vendée ? Il faut oublier.

témoignage.jpgMadame O. est enceinte, elle nous rapporte l'impossibilité de trouver un gynécologue pour assurer le suivi de sa grossesse.


Je suis enceinte depuis six mois et réside à La Roche sur Yon, la plus grande commune de Vendée. Comme toute future maman, j'ai cherché un gynécologue pour assurer le suivi de ma grossesse. Impossible : pas de place.

 

J'ai donc contacté l'hôpital : et bien là non plus je ne verrai pas de gynécologue. Seules les grossesses difficiles peuvent être suivies, car ils manquent de médecins. Ne sachant pas comment faire, je demande donc vers qui je dois m'orienter, et l'hôpital me renvoie vers mon médecin généraliste...

 

Heureusement que j'en ai un de médecin généraliste (pas facile à trouver lorsque je suis arrivée dans ce département, car beaucoup ne prenaient déjà plus de nouveaux patients). Et heureusement, mon généraliste a bien voulu assurer cela, mais ça ne me satisfait pas : ce n'est pas mon choix. Je n'avais pas envie de réaliser ces examens avec le médecin qui soigne mes rhumes, mes p'tits bobos, mes enfants : je trouve cela très gênant.


Les généralistes, ils doivent tout faire : ils palient au manque de pédiatre (c'est mon généraliste qui suit mes autres enfants), au manque de gynécos (la preuve), au manque de nutritionnistes, de dermatologue,  etc. Ce n'est pas normal, car du coup on n'a pas le choix, voire, on renonce à certains suivis.

 

Et l'accouchement, comment ça va se passer ? Et bien j'en sais trop rien... J'ai toujours été suivie et accouchée par des gynécos, mais là, je ne vais pas en voir un seul ! Le rendez-vous obligatoire à l'hôpital pour le 8ème mois : pas de place. Le rendez-vous obligatoire du 9ème mois : il sera assuré par une sage-femme.

 

Dans toute cette réduction de moyens, il y a quand même une petite chose qui me satisfait : c'est que cette fois-ci, je n'aurai, je pense, aucune difficulté à quitter la maternité au bout de 24 ou 48 h ! Mais je sais aussi que d'autres mamans seront mises à la porte rapidement alors qu'elles, elles auraient peut-être envie, voire besoin de rester plus longtemps à l'hôpital...

Les commentaires sont fermés.