11/11/2014

Prix nobel du cynisme attribué au budget 2015 de la France

"J’ai beau scruter l’actualité du monde de la santé, il faudrait être d’un optimisme pathologique pour trouver actuellement une raison de me mettre de bonne humeur"

C'est dans ces termes que Didier Ménard, Médecin généraliste en Seine Saint Denis, introduit un article coup de gueule publié dans pratiques.fr

article à découvrir ici.

29/10/2014

Franchise médicale : suppression pour les assurés les plus défavorisés

La Ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé la suppression de la franchise médicale pour 1,2 million de Français qui bénéficient de l'Aide à l'Acquisition d'une Complémentaire Santé (ACS)


Marisol Touraine : future suppression des... par LeHuffPost

Lire l'intégralité de l'article ici.

20/11/2013

Réorganisation de la Santé en Pays de La loire : donnez votre avis !

Notre système de santé, est aujourd’hui performant mais inéquitable. Une réorganisation s’impose.

La stratégie nationale de santé doit définir le cadre de l’action publique pour les années à venir pour combattre les inégalités de santé et réduire les difficultés d’accès au système de soins.

Les orientations retenues trouveront une traduction concrète dès le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2014 ; leurs déclinaisons ultérieures seront soumises à débat avant d’être inscrites dans un projet de loi de santé en 2014.

Usagers, ou acteurs (professionnel, élu ou responsable d’établissement, …) l'ARS des Pays de la Loire nous invite à contribuer à ce débat national :

  • en répondant à l'enquête "Stratégie nationale de santé" en cliquant sur une des deux images ci-dessous :

 

Pour en savoir plus : .ars.paysdelaloire.sante.fr

29/09/2013

Accès aux soins des plus démunis: la sénatrice Aline Archimbaud préconise l’ouverture de nouveaux droits

 archimbaud_aline11055m.jpgOuverture de nouveaux droits, chasse aux refus de soins : la sénatrice de Seine-Saint-Denis (93) Aline Archimbaud (écologiste, photo ci-contre) avance divers moyens pour faciliter l'accès aux soins des plus démunis, dans un rapport remis à Jean-Marc Ayrault.

Dans ce document qui comporte 40 propositions, elle demande « a minima une application des textes existants », en particulier en ce qui concerne les dépassements d'honoraires des médecins, et « des sanctions pour ceux qui ne les respectent pas ».

Dans sa lettre de mission, le Premier ministre soulignait que le taux des ayants droit qui ne recourent pas à la complémentaire santé (ACS) est estimé entre 53 % et 67 % en 2011 et que celui de ceux qui n'utilisent pas la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) se situe entre 10 % et 24 %.

« Les changements proposés ici sont urgents mais ils sont à notre portée, a souligné la sénatrice. Des centaines de milliers de nos concitoyens se voient refuser l'accès aux soins ou remettent à plus tard le moment de se soigner. De plus en plus nombreux sont ceux qui finissent par y renoncer », a-t-elle ajouté.

Selon l'Insee, 8,6 millions de personnes en France vivent en dessous du seuil de pauvreté (964 euros par mois), dont la moitié avec moins de 781 euros par mois. Le magazine Faire Face avait d’ailleurs consacré un dossier complet à cette thématique dans son numéro d’octobre 2011.

Lire la suite ici

14/03/2013

Déserts médicaux: agir vraiment

Rapport d'information de M. Hervé MAUREY, fait au nom de la commission du développement durable

Alors que le nombre total de médecins n'a jamais été aussi élevé en France, l'on assiste ces dernières années à la formation de zones sous médicalisées dans lesquelles les patients éprouvent des difficultés à accéder aux soins dans des conditions de proximité et de délais satisfaisantes. Ces « déserts médicaux » sont des espaces ruraux, mais aussi certaines villes moyennes ou des zones péri-urbaines.

Pour lire la suite, cliquez ici

Proposition de loi visant à améliorer l'accès aux soins des plus démunis

Cette proposition de loi a été déposée au Sénat le 13 février 2013 par Aline Archimbaud (Écolo - Seine-Saint-Denis) et plusieurs de ses collègues.

Constatant que "près de quatorze ans après l'entrée en vigueur de la loi créant la CMU, l'accès aux soins reste difficile, voire s'est détérioré en même temps que s'approfondissaient les difficultés sociales", les auteurs de la proposition de loi, qui n'ont pas "l'intention de se substituer à l'action du Gouvernement" entendent avec ce texte "la conforter et à la renforcer, afin d'améliorer l'accès aux soins en France (...) en se préoccupant en priorité des patients les plus démunis".

Pour lire la suite, cliquez ici

Prévention : santé bucco dentaire

Un député a questionné le gouvernement sur les mesures envisagées pour permettre aux enfants et adolescents accueillis dans les établissements médico-sociaux de bénéficier des actions de prévention pour la santé bucco dentaire.

Pour lire la réponse de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, cliquez ici.

18/02/2013

Stratégie Nationale de Santé

Jean-Marc Ayrault s'est rendu au centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, vendredi 8 février 2013, afin d'y donner le coup d'envoi à la stratégie nationale de santé.

Photo : Pierre Chabaud / Matignon
Photo : Pierre Chabaud / Matignon

Accompagné de Marisol Touraine et de Geneviève Fioraso, le Premier ministre a prononcé un discours sur les objectifs de la stratégie nationale de santé.

Annoncée dès juillet 2012, cette stratégie nationale de santé vise à refonder notre système de soins en replaçant les personnes (patients, personnes âgées, personnes handicapées) au coeur de celui-ci, autour de la notion de parcours de soins.

Pour visionner le discours filmé, cliquez ici.

Pour lire le discours, cliquez ici.

Le CISS a publié le 11 février un communiqué de presse 'Strétégie nationale de santé : pour nous, sans nous ?" : cliquez ici

21/12/2012

La fronde des Professions libérales de santé contre les règles d'accessibilité

Monsieur Y. est Vendéen. Il réagit à ça.

"En lisant le "savoureux communiqué" du CNPS (centre national des professionnels de santé libéraux), je ne dirai pas que les bras m'en sont tombés parce qu'à force de tomber ceux-là, ben j'ai du mal à les rafistoler, mais j'ai quand même failli versé ma p'tite larme !

Juste pour rappeler le contexte : la plupart des cabinets médicaux ou para-médicaux sont aujourd'hui partiellement, voire complètement inaccessibles pour les personnes en situation de handicap, et plus généralement pour toutes personnes à mobilité réduite. La loi de 2005 exige leur mise en accessibilité, ce qui semble logique. Mais (parce qu'il y a toujours un "mais") le CNPS estime que l'application de cette loi "présente plusieurs difficultés". Celles-ci se traduisent par des déménagements, des travaux, des aménagements, ... bref ! des investissements parfois très lourds.

Et donc au final on déboucherait sur une "ponction sur leurs revenus" ! C'est là que ma crise de larmes s'est déclenchée.

 

médecins.JPG

 

 

24/10/2012

Dépassements d'honoraires : "un accord au rabais" pour le CISS

 logo-le-ciss.jpgLe Collectif interassociatif sur la santé (CISS), dont fait partie l'APF, dénonce l'accord obtenu entre les syndicats de médecins et l'assurance maladie pour encadrer les dépassements d'honoraires. Les négociations se sont terminées par un fiasco pour les patients, "les pigeons de la farce!".

Le CISS demande au gouvernement et au président de la République de s'exprimer sur cet accord et souhaite que la justice soit saisie sur la légalité de celui-ci.

Pour lire le communiqué de presse complet, cliquez ici.